Brachioplastie

Avant propos : définitions et principes

Lorsque la peau de la face interne des bras a perdu son élasticité, il peut être envisagé un lifting de face interne de bras encore appelé : « brachioplastie» ou « lifting brachial ».

L’intervention est indiquée en présence d’un relâchement cutané net dû à l’age ou à une perte de poids importante.

Ce geste sera de préférence réalisé après un amaigrissement : inutile de retendre chirurgicalement la peau si par un régime dans les suites on recrée de l’excès de peau.

L’intervention consiste à retirer l’excès de peau dû au relâchement de la face interne de bras associé ou non à un excès graisseux au moyen :

  • d’une cicatrice placée dans le creux de l’aisselle c’est une technique dont l’indication concerne les excès cutanés limités puisque elle n’agit que sur la partie haute du bras.
  • d’une cicatrice longitudinale à la face interne du bras cette technique est efficace sur toute la longueur du relâchement mais la cicatrice est en zone visible. Elle est donc indiquée pour les excès de peau importants.
  • d’une cicatrice sous l’aisselle associée à une cicatrice verticale courte à la face interne du bras c’est une technique combinée, elle s’applique aux cas intermédiaires.

Le lifting de bras est une intervention très demandée par les patientes mais finalement limitée par ses indications, la rançon cicatricielle étant souvent dissuasive lorsque qu’une cicatrice verticale est nécessaire.