Les membres inférieurs : les jambes

les membres inférieurs Docteur CLaude Le Louarn

La chirurgie esthétique des membres inférieurs vise à les regalber, les affiner ou  les rajeunir. Ces techniques peuvent être combinées entre elles ou à d’autres actions sur d’autres parties du corps

Les Liftings de Cuisses

Le lifting de la face interne des cuisses est réalisé lorsque la peau a perdu son élasticité. il peut consister du plus léger au plus important1.    Un lifting de face interne de cuisse haute encore appelé lifting de cuisse concentrique avec une cicatrice(…) placée dans le périné (à la limite du pubis et de la jambe). Après une liposuccion, la peau en excès est retirée, et les tissus sont ramenés concentriquement vers le pli inguinal. La rançon cicatricielle est donc limitée mais son action est limité à la partie haute des cuisses2.    Le lifting de face interne de cuisse avec cicatrice verticale, utilisé lorsque l’excès de peau est nettement plus important. Aux incisions le long du périnée du lifting concentrique, s’ajoutent une incision verticale qui descend jusqu’au genoux : les tissus en excès sont ramenés concentriquement vers le pli inguinal pour la partie haute et horizontalement vers la couture interne pour la partie moyenne et basse.3.    Le lifting de face externe des cuisses réalisé essentiellement après une perte de poids massive en association avec un bodylift inférieur ou un lifting de fesse pour remonter la partie extérieure des cuisses L’intervention de la face interne des cuisses hautes dure 1h à 1h30.Elle est réalisée le plus souvent en ambulatoire sous neurolept-analgésie Le lift de la face interne vertical dure 2h à 3h sous anesthésie généraleavec une hospitalisation d’une nuit Le lifting de la face externe réalisé au décours d’un bodylift inférieur  ou d’un lifting de fesses rajoute  1h30 de plus au temps opératoires de ces interventions Cette opération ne peut être jamais être prise en charge par la sécurité sociale

La liposuccion / lipoaspiration

La liposuccion consiste à enlever chirurgicalement par aspiration les amas graisseux localisés dans certaines parties du corps.Sur les jambes, la liposuccion peut concerner : •    La culotte de cheval •    L’avant et/ou l’intérieur des cuisses •    Les(…) genoux •    Les mollets •    Les chevillesLa liposuccion n’est pas indiquée lorsque l’excès graisseux à traiter est important et que la peau n’est pas tonique car celle-ci ne se redrapera pas convenablement et pourra former des plis et des vagues disgracieuses. En cas d’excès cutané net, si on voulait liposuccer la graisse, il faudrait malheureusement associer une chirurgie, avec cicatrice, pour retendre la peau (par exemple un lift des cuisses en plus d’une liposuccion des cuisses), sinon la perte de volume induite par la liposuccion  aggraverait l’excès de peau.L’intervention de liposuccion est réalisée à la carte, elle peut concerner une toute petite zone ou plusieurs zones voir une liposuccion des jambes allant des chevilles au haut de la cuisse.L’intervention est réalisée le plus souvent sous neurolept analgésie en externe mais s’il y a de gros volumes à retirer ou que de nombreuses parties du corps sont traitées, il faudra prévoir une anesthésie générale et une hospitalisation d’une nuit.L’alternative non chirurgicale à la mode est actuellement la cryolipossuccion encore appelée CoolSculpting ou CoolLipo. Le principe est de soumettre le tissu graisseux à un grand froid afin qu’il sécrète une enzyme qui le détruit. Lors des séances qui ne nécessitent ni piqure ni anesthésie, l'excédent de gras est aspiré et « coincé » avec la peau dans une boite  et réfrigéré  pendant une heure. Plusieurs séances sont souvent nécessaires. Si elle présente l’avantage d’être non chirurgicale, cette technique présente néanmoins de risques d’endommager la peau et dans certains cas de conduire à l’effet inverse de celui souhaité : le corps réagit en augmentent les graisses (hyperplasie graisseuse paradoxale). Une liposuccion sera bien plus rapidement efficace que la cryolipolyse, avec un effet final bien mieux sculpté puisque le chirurgien peut utiliser précisément sa canule pour définir les contours recherchés alors que la pince de coolsculpting ne le permet pas. En outre, la cryolipolyse s’avère souvent, in fine, plus couteuse qu’une liposuccion lorsqu’il y a de nombreuses zones à traiter en raison du coût élevé des consommables et du nombre de séances à faire. Cela peut aussi s’avérer chronophage, lorsqu’il y plusieurs séances d’au moins 1h30 à pratiquer. Dernier inconvénient de la lipolyse, elle ne permet pas un éventuel lipofilling associé alors que celui-ci peut être dans certains particulièrement indiqué pour regalber les fesses, les seins ou un visage trop mince.Aujourd’hui il faut peser le pour et le contre avant de jeter la graisse d’une liposuccion car le lipofilling est une technique qui rend beaucoup de services et en dehors d’une prise de poids importante, il n’y a pas de retour en arrière possible (voir la fiche lipofilling). Une analyse à moyen et long terme de l’évolution de vos volumes graisseux permet définir avec votre chirurgien la stratégie la mieux adaptée à votre cas.Aucune prise en charge par la Sécurité Sociale n’est possible pour cette intervention

Lipofilling

Le lipofilling encore appelé lipostructure, liposculpture, lipomodelage, micro greffe de graisse, ou « Coleman » est la technique d'augmentation de volume la plus « naturelle » puisque c'est la propre graisse du patient qui est prélevée par liposuccion, puis qui(…) lui est réimplantée par injections. Cette technique permet donc de créer un volume en utilisant la graisse du patient.Sur les jambes, les indications les plus communes sont : •    Le mollets lorsqu’ils sont vraiment trop fins •    La correction d’irrégularités quelles soit dues à un traumatisme ou à une liposuccion ou une cryolipolyse précédentes trop ambitieuses.Cette intervention présente un double bénéfice : un site receveur regalbé et moins de dépôts graisseux dans les zones de prélèvement - donc une silhouette redessinée. L’obstacle principal à l’intervention et qu’il faut disposer d’une quantité de graisse suffisante sur le corps pour obtenir un résultat net. D’autant plus qu’en raison de la résorption graisseuse variable d’un patient à l’autre, quelquefois une deuxième séance de lipomodelage peut être nécessaire pour symétriser ou obtenir un volume suffisant