Le tronc

Le tronc Docteur Claude Le Louarn

La chirurgie du corps peut avoir différents objectifs : le regalber, le rajeunir, le féminiser ou au contraire le rendre plus viril… Des techniques non chirurgicales comme la toxine botulique et les fillers peuvent dans certains cas être proposées. Les différentes techniques peuvent également être conjuguées pour obtenir des résultats sur mesure.

Le Décolleté

La chirurgie esthétique du décolleté peut consister à pratiquer un lipofilling (lipostructure) pour corriger un décolleté trop osseux (salières et os trop visibles) en ré-injectant de la graisse prélevée ailleurs sur le corps. Cette chirurgie permet ainsi(…) d’estomper les os trop saillants. L’alternative non chirurgicale du lipofilling serait l’injection d’acide hyaluronique mais si cette technique permet d’excellents résultats, elle présente néanmoins l’inconvénient de devoir être renouvelée régulièrement et d’être couteuse lorsqu’il s‘agit du corps.Le lipofilling peut aussi être utilisé pour « repulper » une peau trop fine. L’alternative de cette technique  dans l’indication de la peau atrophiée est le PRP qui consiste à prélever le sang du patient et à le centrifuger immédiatement pour en extraire du plasma enrichi en plaquettes. Ce dernier est ensuite réinjecté dans la zone anatomique que l’on veut régénérer dans le but d’augmenter progressivement l’épaisseur de la peau après plusieurs séances.Sans pratiquer de chirurgie, des injections de toxine botulique permettent de lisser temporairement la peau qui froisse entre les seins (effet méso-botox).Aucune prise en charge par la Sécurité Sociale n’est possible pour cette intervention

La plastie mammaire

Plastie mammaire pour hypertrophie ou ptose et plastie mammaire prothèsesLa plastie mammaire permet de corriger un excès de peau (ptose) ou un excès de volume (hypertrophie).L’opération regalbe les tissus et replace les aréoles de façon correcte. Le but de(…) l’intervention est d’obtenir la plus jolie forme possible tout en minimisant la rançon cicatricielle. La cicatrice peut être « en ancre marine », limitée à la verticale et/ou au contour de l’aréole. Dans les cas de seins ptosés et vidés notamment après un amaigrissement important, on peut réaliser une « plastie mammaire - prothèses » pour associer ce regalbage à une augmentation de volume. La grossesse et l’allaitement sont possibles après une plastie mammaire mais cela remettra en cause le résultat esthétique.L’intervention se déroule en clinique sous anesthésie générale et nécessite une nuit d’hospitalisation.Seule la plastie mammaire pour hypertrophie peut bénéficier d’une prise en charge partielle par la sécurité sociale à condition de retirer plus de 300 grammes par côté. Ceci est contrôlé par l’anatomopathologiste qui examine les prélèvements.

Augmentation mammaire avec Prothèses

Les prothèses mammaires sont indiquées lorsque la patiente veut augmenter le volume de sa poitrine soit qu’elle la juge trop petite soit que les seins se soient vidés à la suite d’une grossesse suivie d’allaitement ou après une perte de poids. Lorsque des(…) prothèses mammaires sont utilisées pour compenser la chute de seins avec le temps, et que le volume nécessaire est important, il faut savoir que le poids des prothèses risque de faire redescendre ceux-ci à nouveau progressivement. Il est alors souvent plus indiqué d’opter pour une action combinée plastie mammaire-prothèses qui permet de redraper la peau et de mettre en place une prothèse de volume plus raisonnable.Lorsque des prothèses sont mises en place il faut décider •    du volume : discret, moyen, important •    du type d’implant : forme (ronde ou anatomique), enveloppe (lisse ou texturée), produit de remplissage (silicone, hydrogel ou sérum physiologique) •    de la situation de la prothèses : devant ou derrière le muscle •    de l’emplacement des cicatrices : sur l’aréole, sous mammaire, dans l’aisselle C’est  la discussion de ces alternatives avec le praticien qui permet à la patiente de prendre une décision raisonnée en fonction de son casL’intervention est réalisée sous anesthésie générale et nécessite une nuit d’hospitalisation. Une prise en charge partielle par la Sécurité Sociale n’est envisageable pour cette intervention que dans le cadre des reconstructions après cancer, des prothèses PIP,  des syndromes de Poland, agénésie mammaire bilatérale et des seins tubéreuxL’alternative à la pose d’implant mammaire est le lipomodelage / lipofilling  des seins. Cette technique consiste à prélever dans une autre partie du corps de la graisse et à la transférer par injection dans les seins. Elle permet sans pose d’implants, d’obtenir des augmentations mammaires certes modérées, mais complètement naturelles, sans corps étranger, et ne donnant pas l’aspect d’un sein artificiel
. Mais elle nécessite d’avoir de la graisse de réserve, en quantité suffisante pour un éventuel deuxième prélèvement - ce qui n’est pas toujours le cas chez les femmes minces désirant une augmentation de volume mammaire.

L’augmentation mammaire par lipomodelage ou(…)

Initialement mise au point et améliorée en chirurgie reconstructrice des seins, l’augmentation mammaire par transfert de graisse est maintenant couramment proposée dans un cadre esthétique pour les augmentations mammaires modérées. En effet, réalisé selon les(…) règles de l’art, le lipofilling n’entraine plus de difficultés particulières de suivi radiologique lorsqu’on s’adresse à un radiologue expérimenté en imagerie du sein. Et depuis Janvier 2015 la Haute Autorité de santé a validé le lipofilling dans l’indication esthétique,Le lipomodelage est indiqué lorsque la patiente souhaite une augmentation modérée (après amaigrissement, grossesse, allaitement) et/ou désire une solution « naturelle », sans implant. Les implants restent incontournables, lorsque la patiente souhaite une augmentation nette ou est trop mince et n’a pas de graisse de réserve disponible  en quantité suffisante pour permettre un lipoffilling probant.L’intervention dure 1 à 2 heures sous neurolept analgésie en ambulatoire ou sous anesthésie générale et une nuit d’hospitalisation suivant le nombre de sites donneurs à prélever.Aucune prise en charge par la Sécurité Sociale n’est possible pour cette intervention

Les Implants Pectoraux

L’idéal bien sûr est de faire de la musculation et de développer naturellement de beaux pectoraux, mais il existe une technique chirurgicale particulièrement utile lorsque le corps est asymétrique ou atrophié où que l’état de santé, ou l’âge du patient ne lui(…) permettent pas de remédier naturellement à l’aspect de ses pectoraux.La technique la plus définitive consiste à poser des implants pectoraux adaptés à la morphologie du patient en passant par une cicatrice de 5 cm au creux de l’aisselle. La technique consistant à injecter de la graisse gonfle les pectoraux, mais sans leur donner l’aspect tonique du volume musculaire. L’alternative non chirurgicale consiste à injecter un produit de comblement (acide hyaluronique) mais cette technique est coûteuse eu égard au volume nécessaire pour produire un résultat correct et doit être renouvelée régulièrement car le produit s’estompe avec le temps.L’intervention de pose d’implant s’effectue en clinique sous anesthésie générale et nécessite une nuit d’hospitalisation. Le sport doit être interrompu pendant 2 moisAucune prise en charge par la Sécurité Sociale n’est possible pour cette intervention

La Gynécomastie

Certains hommes présentent un volume mammaire hypertrophié qui donne à leur torse un aspect trop féminin. Cette pathologie est fréquente puisqu’elle concernerait jusqu’à la moitié des hommes.L’hypertrophie mammaire de l’homme peut avoir plusieurs origines : A(…) la puberté, elle peut être consécutive à un excès d’oestrogènes et dans ce cas, elle est généralement transitoire. Si elle ne régresse pas, l’exérèse chirurgicale pourra être envisagée après un suivi médical. Cette intervention permet  à l’adolescent de retrouver une vie plus normale puisqu’il peut plus facilement se mettre torse nu pour pratiquer la natation par exemple. L’hypertrophie mammaire de l‘homme peut être due à des troubles endocriniens, à certaines maladies, à la prise de certains médicamenteux mais également à la prise de certaines drogues, à la prise de poids et à l’âge avec la chute de la testostérone. Dans tous les cas, un bilan médical s’impose avant d’envisager une intervention car en cas de problème hormonal un traitement spécifique peut suffire à faire disparaître l’excès mammaire.Pour le chirurgien, il faut différencier la gynécomastie (hyperplasie de la glande mammaire), de l’adipomastie (excès de graisse). Chez l’homme la glande mammaire consiste normalement en un simple bourgeon mammaire. Dans les cas de gynécomastie, cette glande mammaire est trop importante et le plus souvent concentrée autour de l’aréole. La chirurgie consiste alors à retirer la glande mammaire excédentaire par une cicatrice située au niveau de l’aréole. Lorsqu’il y a une adipomastie (un excès graisseux), le traitement chirurgical sur une peau tonique consiste à liposuccer l’excès de graisse. Dans certains cas il faudra associer les deux techniques (exérèse de la glande et liposuccion de la graisse) car le patient souffre d’adipo-gynécomastie. L’intervention est réalisée sous neurolept analgésie en ambulatoire après un bilan endocrinologique, le résultat est le plus souvent stable si le patient observe une bonne hygiène de vie, et est médicalement correctement suivi.Si le patient est âgé et que l’excès de volume est très important ou installé depuis longtemps, il est associé à un excès cutané. Il est alors nécessaire d’associer une plastie mammaire adaptée à la morphologie masculine, c’est à dire avec une cicatrice dans le sillon sous-pectoral, pour retrouver un torse harmonieux.L’intervention peut être prise en charge partiellement par la sécurité sociale s’il s’agit d’une gynécomastie dite  « accusée », posant un problème d’ordre psychologique et à condition qu’un bilan endocrinien ait été réalisé.

La Plastie Abdominale / Abdominoplastie

L’objectif de la plastie abdominale est de corriger l’aspect esthétique du ventre en retirant l’excès de peau. Souvent y sont associés la correction de l’excès de graisse et les traitements des éventuelles distensions musculaires présentes : diastasis et/ou(…) hernie. Le ventre sera ainsi regalbé au prix d’une cicatrice longue mais placé de façon à ne pas être visible en sous vêtements.La  plastie abdominale n’est pas utilisée: Si le ventre présente seulement un excès graisseux modéré situé entre la peau et le muscle et qu’une liposuccion associée au contrôle calorique suffit, Lorsque la graisse est située derrière le muscle autour des organes donnant un ventre bombé et qu’il n’y a pas d’excès de peau, seule une gymnastique abdominale journalière et le contrôle calorique permettent d’atteindre cette graisse non accessible à la liposuccion.Il existe 4 sortes de plastie abdominales : •    La technique standard : C’est la technique de chirurgie classique avec une dissection allant jusqu’au sillon sous mammaire, résection d’un fuseau de peau de la région situé sous l’ombilic (le nombril), traction de la peau sus-jacente et suture. L’ombilic est replacé en position normale grâce à une incision faite dans la peau abaissée. La cicatrice est placée au-dessus des poils pubiens et déborde dans les plis de l’aine. Cette technique présente des risques d’épanchement lymphatique persistant, d’hématome, de nécrose, abaissement de l’ombilic, cicatrice trop haute (barrant le ventre) •    La Mini-abdominoplastie : Elle est proposée par certains chirurgiens dans les cas de relâchement les plus légers. Le décollement est limité à la partie basse (sous ombilicale), et le fuseau de peau retiré est plus petit. Si la durée de cet acte opératoire est courte et qu’il est très facile à réaliser pour le chirurgien, cette technique présente les mêmes inconvénients que ceux d’une plastie abdominale standard. Il faut donc comprendre que mini abdominolastie ne veut pas dire mini risques. De plus cette intervention descend le nombril vers le pubis et remonte le pubis vers le nombril, ce qui peut être assez disgracieux •    La Reverse abdominoplastie : La peau n’est pas redrappée vers le pubis mais vers les seins et la cicatrice se situe sous ceux-ci. Cette intervention est rarement utilisée seule en raison de son indication limitée à la région haute de l’abdomen (sus-ombilicale) et de l’élargissement secondaire fréquent de la cicatrice dans sa partie médiane entre les deux seins, mais elle est utilisée au décours des bodylift supérieurs lorsque l’excès de peau est tel que deux bodylift doivent être associés pour obtenir un résultat favorable : bodylift supérieur et bodylift standard (inférieur) •    La Haute tension supérieure:  Le Dr Le Louarn a été le premier en 1992 à soutenir que dans les plasties abdominales, il fallait préserver les troncs lymphatiques pour éviter le séroma (cet épanchement lymphatique est la complication la plus fréquente de l’abdominoplastie classique). Il est aussi le premier en 1996, à proposer une dissection en tunnel pour préserver les vaisseaux sanguins. En 2000, il publie encore une amélioration, cette fois avec le Dr Pascal et finalise la Haute Tension Supérieure. La Haute Tension Supérieure est la technique de plastie abdominale la plus fréquemment utilisée aujourd’hui au point que les Brésiliens ont tenté d’en revendiquer la paternité. Cette technique répond à un triple objectif : éviter les risques d’épanchement lymphatiques, éviter les risques de bombement supérieur résiduel et limiter les risques de nécroses, tout en permettant de placer la cicatrice suffisamment bas dans les sous vêtements.L’intervention dure 1 à 2 heures, se déroule sous anesthésie générale et nécessite deux nuits d’hospitalisation. Pour que le résultat persiste, il faudra pratiquer 10 minutes de gymnastique abdominale tous les jours dès le mois suivant, et définitivement. Ainsi le corset musculaire recréé par le chirurgien est maintenu et la taille reste fine.Les plasties abdominales peuvent bénéficier d’une prise en charge partielle  par la sécurité sociale lorsque la peau retombe en tablier et cache totalement le pubis.Vous trouverez des informations détaillées sur les abdominoplasties, dans la fiche Plastie Abdominale et ombilicoplastie -> lire

L’ombilicoplastie

On se moque du nombrilisme et des personnes incapable de s’intéresser à autre chose qu’à leur nombril mais l'ombilic est un élément déterminant de l’esthétique de l'abdomen. Sa forme et son emplacement font souvent la différence entre un ventre normal et un joli(…) ventre. Après de très sérieuses recherches, les chercheurs de l’université d’Helsinky ont mis en évidence que le nombril vertical ou en forme de T est plus sexy que le nombril horizontal. Anatomiquement, les chirurgiens expliqueront que chez la femme jeune et mince le nombril est normalement tiré vers le haut si le ventre ne présente pas de distension ni d’excès de peau. Il est classique de voir un nombril précédemment vertical s’horizontaliser après une grossesse. La distension de peau au cours de la grossesse n’est pas entièrement résorbée après l’accouchement même si la patiente retrouve son poids initial car l’élasticité du ventre a une limite. Comme l’a exprimé fort justement une patiente qui consultait pour une ombilicoplastie : « Docteur, cela se voit comme le nez au milieu de la figure ! », Frédéric Beigbeder (Au secours pardon) indique quand à lui avec la délicatesse qu’on lui connaît :  « Il y a des règles à respecter : ainsi le « nombre d’or » (1.61803399) qui est la hauteur de la pyramide de khéops divisée par sa demi-base. Si vous divisez votre taille par la distance sol-nombril, vous devez obtenir ce chiffre, qui doit aussi être égal à la distance sol-nombril divisée par la distance nombril-sommet du crâne. Sinon vous êtes imbaisable ». Certains patients se plaignent donc d’un nombril déformé suite à des interventions, des variations de poids ou une grossesse pour les femmes. L’ombilicoplastie à visée esthétique consiste alors, à faire rentrer un nombril trop saillant, à diminuer son diamètre ou à lui redonner une autre forme. C’est une intervention légère qui est réalisée habituellement sous anesthésie locale, en chirurgie ambulatoire.D’autres patients ne peuvent pas bénéficier d’une ombilicoplastie à visée esthétique limitée car ils présentent en fait une hernie ombilicale. Le plus  souvent présente dès la naissance, ce type de malformation résulte d’un défaut de fermeture de l'orifice ombilical à la naissance qui provoque une protubérance au travers du nombril avec des éléments normalement contenus dans l'abdomen comme de la graisse ou une portion d'intestin. Lorsqu’une hernie ombilicale apparaît à l’âge adulte, elle était généralement latente et s’extériorise à la suite d'un effort intense répété comme le soulèvement d'une charge, la toux chronique, la constipation chronique, ou d’une prise de poids importante (grossesse ou d’obésité). Les hernies ombilicales sont opérées par les chirurgiens digestifs. Lorsque le ventre nécessite en plus une abdominoplastie, les deux opérations peuvent être réalisées ensemble, un chirurgien digestif intervient avec le Dr Le Louarn si les organes digestifs sont en cause. Enfin certains patients présentent un nombril anormalement abaissé près du pubis suites à une mini plastie abdominale trop ambitieuse. Il y a deux solutions : •    Faire une plastie de fermeture à l’endroit du nombril abaissé pour refermer celui-ci et en recréer un nouveau artificiellement au dessus. Ce qui présente l’avantage d’une intervention légère mais présente l’inconvénient de laisser une cicatrice verticale visible en sous ombilical, à l’endroit du précédent nombril. •    Refaire une plastie abdominale Haute Tension Supérieure pour enlever toute la peau située entre le pubis et le nombril inesthétique et créer un nouveau nombril au bon emplacement. Cette alternative est particulièrement indiquée en cas d’excès de peau ou de distension musculaire sus-ombilicale (au dessus du nombril) Le nombril représente la filiation ou le « paraphe de l’humanité ». Bruno Viard parle de « l’ultime tatouage qui devrait nous interdire de penser je me suis fait tout seul » Dans ce contexte, on peut comprendre que l'absence d'ombilic soit très mal vécue par les patients. Pourtant, il peut y avoir de nombreuses raisons à une absence de nombril comme par exemple certaines chirurgies digestives, gynécologique, l'excision de tumeurs,… La chirurgie reconstructive permet de restaurer ce composant importante de l’identité. La discussion avec le chirurgien permet de choisir la technique de néo-ombilicoplastie la plus adaptée avec le minimum de rançon cicatricielle. Vous trouverez des informations détaillées sur le nombril, dans la fiche Plastie Abdominale et ombilicoplasties    -> lire

Le Bodylift (inférieur)

Le bodylift consiste à retirer de l’excès de peau sur toute la circonférence de la taille. Il améliore le ventre, l’extérieur des cuisses et les fesses au prix d’une cicatrice circulaire située dans le sous vêtement (ceinture d’un string). Il est utilisé pour(…) corriger les excès de peau importants qu’ils soient dus à un amaigrissement ou à l’âge. Des cas plus légers et plus esthétiques peuvent également bénéficier de cette technique. Dans certains cas seule la partie arrière du bodylift sera réalisée pour regalber les fesses (voir lift fesses).La technique du Remodeling Bodylift with High Lateral Tension a été publiée par le Dr Le Louarn avec le Dr Pascal dès 2002. Dans sa partie « face », l’intervention consiste à réaliser une plastie abdominale haute tension supérieure qui découle des travaux initiés par le Dr Le Louarn dans les année 90.  Dans le dos au niveau des fesses le lambeau mis au point par les Dr Le Louarn et Pascal dans les années 2000 est utilisé pour regalber et réaliser un véritable lift de fesses.Lorsque l’excès graisseux est vraiment très important et que le haut du corps présente des bourrelets importants (dorsaux, latéraux et sous mammaire), il faut associer au bodylift inférieur un bodylift supérieur pour améliorer harmonieusement le corpsL’intervention dure 3 à 5 heures et est réalisée sous anesthésie générale. Elle nécessite 3 jours d’hospitalisation.Seule la « partie avant » de l’intervention peut bénéficier d’une prise en charge partielle par la sécurité sociale lorsque la peau retombe en tablier et cache totalement le pubis au titre de la plastie abdominales. Le traitement des excès de peau latéraux et fessiers n’est jamais pris en charge.

Le Bodylift Supérieur et le lifting du dos

Le bodylift supérieur est indiqué pour traiter les bourrelets du haut du corps (dorsaux, latéraux et sous mammaires) au prix d’une cicatrice circulaire située dans la brassière du soutient gorge. Cette chirurgie est le plus souvent réalisée après des pertes de(…) poids massives pour traiter les bourrelets du haut du corps non accessibles par la cicatrice du body lift inférieur (située dans le slip).  Il s’agit de traiter une gêne esthétique mais aussi fonctionnelle. Des cas plus légers et plus esthétiques peuvent également bénéficier de cette technique. Il faut savoir que le bodylift supérieur n’est efficace que jusqu’au nombril : les excès de peau plus bas situés relèvent du bodylift inférieur. Dans les cas les plus importants, les deux bodylifts seront associés pour pour regalber le haut et le bas du tronc. De face, la technique est celle de la Reverse Abdominoplastie : la peau excédentaire au niveau du nombril n’est pas redrapée vers le bas mais vers les seins et la cicatrice se situe sous ceux-ci. Dans le dos, le body lift supérieur est dessiné et adapté en fonction du nombre de bourrelets dorsaux et latéraux. La cicatrice finale est normalement placée sous les seins et dans l’horizontale du soutien gorge chez les femmes, mais il faut savoir qu’elle peut s’élargir et beaucoup plus rarement migrer, ce qui peut nécessiter une reprise pour améliorer la cicatrice. L’intervention se déroule sous anesthésie générale et dure 3 à 5 heures, l’hospitalisation est de 2 nuits le plus souvent. Aucune prise en charge par la Sécurité Sociale n’est possible pour cette intervention

Le lift fesses

Lorsqu’avec l’âge ou après un amaigrissement, l’excès de peau induit a fait descendre les fesses et/ou leur a donné un aspect carré, fripé ou encore en goutte d’huile, le lifting de fesse permet de les remonter et de les regalber au prix d’une cicatrice située en(…) bas du dos, à l’emplacement de la ceinture d’un string. La technique utilise le lambeau Le Louarn Pascal, ainsi appelé car il a été mis au point et publié par ces derniers en 2002. Cette technique a d’abord été mise au point pour traiter plus harmonieusement la partie arrière des bodylifts dans les cas d’excès cutanés vraiment importants mais il est  devenue tout à fait classique de la réaliser  dans des cas beaucoup plus légers lorsque la patiente est motivée et prête à accepter la rançon cicatricielle.Il faut absolument éviter les liftings de fesses « sous fessiers » qui peuvent apparaître séduisants avec leur cicatrices placées sous la fesse mais qui conduisent à beaucoup de déconvenues car cette méthode tire les fesses vers le bas et la cicatrice est vraiment visible dans toutes les positions penchées en avant.Chez les femmes jeunes ne présentant pas d’excès de peau, mais des fesses plates et non tombantes, la solution est plutôt d’augmenter le volume par de la musculation, des injections de Macrolane (injection d’acide hyaluronique) ou un lipofilling (injection de graisses), voire des prothèses de fesses.L’intervention dure 1 à 2 heures et se déroule sous anesthésie générale avec une nuit d’hospitalisation.Aucune prise en charge par la Sécurité Sociale n’est possible pour cette intervention

Les prothèses de fesses

Venues du Mexique, les prothèses de fesses permettent de métamorphoser un postérieur plat, afin d’harmoniser le corps. Les implants fessier sont des prothèses en gel de silicone très cohésif (donc fermes) dont l’enveloppe en silicone polymérisé est très solide.(…) Ils sont spécialement conçus pour cette indication. Ces implants s’intègrent dans les muscles grands fessiers. Le résultat final est assez naturel puisque la consistance des prothèses est proche de celle des muscles. Le Dr Le Louarn définit la taille et la forme de l’implant en fonction des attentes et des caractéristiques morphologiques de la patiente ou du patient. La cicatrice est située au niveau du pli interfessier. Par une incision médiane unique de 5 à 7 cm environ,  un décollement dans l’épaisseur des muscles grand fessiers, est réalisé afin de créer les loges permettant de recevoir les implants. Il faut savoir que comme pour les prothèses de seins, la pose d’implants fessiers chez une patiente maigre à peau très fine manquera de naturel. Dans ce cas il est plutôt recommandé de faire de la musculation spécifique associé à des injections de Macrolane. Si la patiente présente suffisamment de graisse sur le reste du corps l’association prothèses de fesses et lipofilling  permet un résultat plus harmonieux et naturel.Le lipofilling est la principale alternative aux prothèses de fesses. Cependant le volume de graisse nécessaire pour avoir un résultat net nécessite de réaliser une liposuccion importante qui n’est pas possible chez les patientes maigres. L’autre alternative est l’injection d’acide hyaluronique (Macrolane) sous anesthésie locale. Cette technique est la plus simple et sans doute celle qui présente le moins de risques mais le coût est  élevé sur la durée compte tenu de la nécessité de renouveler régulièrement les injections en raison  de la résorption naturelle du produit.L’intervention dure 1 à 2 heures sous anesthésie générale avec 1 à 2 nuits d’hospitalisation. Les suites sont assez lourdes car la douleur peut être nette et il est interdit de s’asseoir pendant 1 semaine. Des soins infirmiers à domiciles sont indispensables pendant 15 jours Ni l’intervention, ni l’arrêt de travail (15 jours à 3 semaines) ne peuvent être pris en charge par la sécurités sociales

Le lipofilling des fesses

Le lipofilling des fesses permet sans faire appel à un corps étranger, d’augmenter le volume des fesses en réinjectant de la graisse prélevée ailleurs sur le corps du patient (dans les graisses de réserve). La greffe est ensuite réinjectée. Il faut ensuite que la(…) greffe prenne et pour cela il faut éviter la cigarette, les régimes et la gymnastique de muscles fessiers dans les semaines suivant l’intervention. Cette intervention présente un double bénéfice : plus de galbe fessier et moins de dépôts graisseux dans les zones de prélèvement - donc une silhouette redessinée. L’obstacle principal à l’intervention et qu’il faut disposer d’une quantité de graisse suffisante ailleurs sur le corps pour obtenir un résultat net. Il faut savoir que même après la période de prise de greffe, le volume injecté restera variable en cas de perte ou de prise de poids. L’intervention n’est donc recommandée que pour les patients ayant un poids à-peu-près stable. Les alternatives à l’intervention sont la pose d’implants fessiers et les injections d’acides hyaluroniques (Macrolane) associées ou non à de la musculation spécifique.L’intervention se déroule sous anesthésie générale avec une nuit d’hospitalisation compte tenu du nombre de zones de prélèvements.

La liposuccion / lipoaspiration du tronc

La liposuccion consiste à enlever chirurgicalement par aspiration les amas graisseux localisés dans certaines parties du corps.Sur le tronc, la liposuccion peut concerner (suite…)

Lipofilling du tronc

Le lipofilling encore appelé lipostructure, liposculpture, lipomodelage, micro greffe de graisse, ou « Coleman » est la technique d'augmentation de volume la plus « naturelle » puisque c'est la propre graisse du patient qui est prélevée par liposuccion, puis qui(…) lui est réimplantée par injections. Cette technique permet donc de créer un volume en utilisant la graisse du patient.Sur le tronc, les indications les plus communes sont : Le lipomodelage des seins chez les femmes souhaitant une augmentation modérée Le lipofilling des fesses Le décolleté lorsqu’il est trop osseuxCette intervention présente un double bénéfice : un site receveur regalbé et moins de dépôts graisseux dans les zones de prélèvement - donc une silhouette redessinée. L’obstacle principal à l’intervention est qu’il faut disposer d’une quantité de graisse suffisante sur le corps pour obtenir un résultat net. D’autant plus qu’en raison de la résorption graisseuse variable d’un patient à l’autre, quelquefois une deuxième séance de lipomodelage peut être nécessaire pour symétriser ou obtenir un volume suffisant.